Vous êtes ici : Accueil > Malwares > La Commission anti-piratage américaine opte pour l'utilisation des malwares

La Commission anti-piratage américaine opte pour l'utilisation des malwares

La Commission anti-piratage américaine opte pour l'utilisation des malwares Le piratage et le vol de propriété intellectuelle reste un problème important pour tous les internautes. Aux Etats-Unis, la commission anti-piratage américaine a une vision plutôt originale pour venir à bout du piratage informatique lui-même: utiliser les mêmes armes que les pirates.

Selon le rapport de la commission américaine anti-piratage, les pertes engendrées par le cyber-piratage s’élèveraient à 300 milliards de dollars par an, ce qui équivaut au niveau des exportations américaines en Asie chaque année. D’après ce rapport, la Chine en serait la cause principale, atteignant un pourcentage de 50 à 80% du vol de propriété intellectuelle dans le monde.

En représailles, la commission anti-piratage américaine propose plusieurs solutions radicales pour mettre fin à ce fléau sans cesse grandissant dans le 13ème chapitre dudit rapport. Les « cyber solutions » qui s’adressent surtout aux entreprises, résident dans l’utilisation des malwares. Entre autre, l’idée de la surveillance du réseau local et de la mise en place des protections dissuasives ont été évoquées. Dans cette optique, un fichier volé ou piraté sera inaccessible et l’ordinateur du hacker sera verrouillé. Ces solutions, semblables au fonctionnement des malwares, sont peu orthodoxes et ne sont pas adaptés à un usage domestique. En effet, l’usage d’un malware pour une noble cause n’enfreint pas les lois en vigueur. Cependant, cela reviendrait à se protéger en utilisant les méthodes d’un pirate ou d’un voleur.

En somme, bien que ces solutions soient légales et favorisent les défenseurs de la propriété intellectuelle, elles peuvent néanmoins nuire aux libertés essentielles et à la vie privée des internautes, dans la mesure où une intrusion dans le réseau local d’un quelconque utilisateur ne sera pas punie par la loi.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article La Commission anti-piratage américaine opte pour l'utilisation des malwares

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.