Wikipédia victime de malwares

La célèbre encyclopédie libre et gratuite Wikipédia fait l’objet d’une infection par un malware. Il agit en publiant des encarts publicitaires agaçants dans les fenêtres de la plate-forme informative. Une action qui ternit l’image de la Fondation Wikimedia. En effet, la politique au sein de la fondation n’a guère changé mais reste basée sur la collecte de donations pour financer son précieux projet d’information et de documentation. Donc, la présence de ces publicités n’est que le fruit de l’action d’un logiciel malveillant agissant sur le navigateur des internautes. Lire la suite →

Duqu : le malware qui n’en finit pas

Ce malware a fait beaucoup parler de lui l’an dernier mais il n’en n’est pas pour autant tombé dans les oubliettes. Duqu, le fils spirituel de Stuxnet a été analysé en profondeur et livre maintenant ses secrets. Loin du petit malware conçu à la va vite, il s’agit plutôt d’une machine de guerre infernale développée par des professionnels. Lire la suite →

600 000 Mac infectés par le trojan Flashback

La nouvelle fait grand bruit mais elle a bel et bien été confirmée :  Environ 600 000 Mac ont été infectés par un cheval de Troie surnommé Flashback. Ce backdoor alimente un botnet d’autant de machines infectées et peut récupérer des informations personnelles afin de les transmettre à distance. DrWeb est à l’origine de cette découverte, relayée très fortement par la presse et étayée par de nombreux autres éditeurs d’antivirus. Lire la suite →

Quand les malwares infiltrent les places de marché Google

Il n’y a pas de forteresse imprenable et Google n’échappe pas à la règle. L’androïd Market, maintenant Google Play Store, est un potentiel vecteur d’infection pour les machines tournant sous cet OS mobiles. SI les virus n’existent pas réellement pour ce système d’exploitation pour le moment, grâce à la Sandbox logicielle, de nombreuses applications malveillantes ont circulé sur ce market du fait de la non vérification à l’entrée de celles-ci. Lire la suite →

Anonymous-OS, le système d’exploitation des Anonymous ?

Depuis quelques jours, un inconnu propose une version Live installable sans DVD ou clé USB de «  Anonymous OS ». Il s’agirait du système d’exploitation officiel des Anonymous, contenant tous les outils du hacker : logiciels pour naviguer anonymement sur la toile, outils propres aux hacktivistes tels Loic et Hoic et d’autres outils de hacking classiques. Là où les personnes à l’origine de cette distribution s'appuient sur le fait qu’elle n’est utilisable qu’ « à des fins éducatives »  et ont ajouté « De ne pas utiliser ces outils pour détruire des pages Web ». Lire la suite →

Comment se débarrasser du ransomware « Gendarmerie Nationale » ?

Apparu en Russie puis transitant vers l’Europe de l’Eset, le fameux Ransomware dit de la « Gendarmerie Nationale » a paralysé les écrans des ordinateurs français l’automne dernier et continue de sévir, sur le territoire et partout dans le monde. Affichant le message « Attention ! Votre ordinateur a été bloqué pour violation de la loi Française » entre les deux logos de la République française et de la gendarmerie, il ne vient évidemment pas des autorités mais a été mis en place par des pirates afin d’extorquer plusieurs centaines d’euros aux victimes, qui ne peuvent plus utiliser leur machine une fois la page affichée. Lire la suite →

DNSChanger va-t-il couper Internet ?

Le FBI a procédé à une opération d’envergure le 11 Novembre dernier, visant à mettre fin aux exactions d’un groupe de pirates. Cette opération a mené à la saisie de serveurs qui pourrait bien perturber la navigation de plusieurs millions d’internautes. Lire la suite →

Le rogue, un malware très tendance

Un rogue est un programme qui vient s'installer en arrière plan afin d’obliger un utilisateur, pensant qu’il s’agit d’un anti-malware, à acheter le produit en question. Derrière un message choc qui prévient l’utilisateur que sa machine a soi-disant été infectée par un malware, la proposition plus que suggérée d’acheter sur le champ un anti-malware. Pur leurre puisque derrière ce produit se cache un rogue, c’est-à-dire un faux logiciel de protection vous faisant souvent atterrir sur la page d’un site pornographique. Lire la suite →

A malwares capricieux, les grands moyens !

Si des malwares jouent les prolongations après une analyse au scanner, il faut tenter d’en venir à bout d’une autre façon. Dans un premier temps, il vous faut déterminer le nom précis du logiciel malveillant et le supprimer manuellement en mode sans échec. Pour cela, il faut décocher la restauration automatique de Windows. Ensuite, il faut redémarrer votre machine en mode sans échec en appuyant sur F8 et choisir l’option « mode sans échec » qui apparaît normalement sur l’écran. Lire la suite →

Un comparatif anti-spyware s’impose…

Les logiciels espions se développant par Internet, ce type de malwares est donc amené à ne cesser de contaminer nos machines. Pour y remédier, un large choix d’anti-spywares dont les logiciels possédant une fonction de scanner et étant gratuits s’il vous plaît ! Le logiciel Ad-Aware en est un très bon exemple. Très simple à utiliser, ce logiciel parvient à détecter moult spywares grâce à la base de spywares. Une fois le scanneur arrivé au bout de sa mission, sont affichés tous les éléments suspects qu’il suffit de supprimer en appuyant seulement sur « critical objects ». Lire la suite →